Le Qi gong – L’énergie canalisée

nature

Le sol en automne

Le Qi Gong, gymnastique chinoise destinée à canaliser l’énergie vitale, a déjà quelques adeptes en Martinique. Lucien Troudard qui l’enseigne croit en son développement.

Ne serait-ce le rythme, relativement lent, cela ressemblerait fort à ces katas qui se pratiquent sur les tatamis des salles d’arts martiaux. Les participants, dont la concentration est visible, développent une gestuelle extrêmement précise qui étrangement évoque une respiration contrôlée. Ici, dans cette salle de Ti-Baume Village, se pratique depuis début mars une gymnastique chinoise au nom de Qi Gong.

Un art thérapeutique

Lucien Troudard, qui dirige le cours, explique de ces enchaînements, qu’il s’agit d’une gymnastique dont la finalité est de canaliser l’énergie vitale (ou Qi) dont dispose chacun. Le Qi Gong est un art thérapeutique basé sur les mêmes principes que l’acupuncture. Son but est de rétablir dans l’organisme, trop souvent fatigué par notre vie moderne, une circulation énergétique plus fluide. Le QI Gong, qui consiste à effectuer des mouvements déterminés dans un corps entièrement relâché et concentré sur la respiration, favoriserait le drainage des voies de transport énergétiques, également appelées méridien en acupuncture. Ainsi, s’expliquerait son efficacité dans le maintien de la santé, et son action favorable sur les maladies. L’hypertension, les palpitations, l’insomnie, les colites sont certaines des affections que la pratique du Qi Gong sont à même de guérir, ou à tout le moins de faire régresser. Il existe des exercices qui, enchaînés, visent tel ou tel organe. Pour le reste, ce type de gymnastique opère comme on peut s’y attendre sur les champs de la forme physique, de l’assouplissement des articulations, du ralentissement du vieillissement entre autres sphères.

Les débuts en Martinique

Qu’un kinésithérapeute soit l’initiateur d’une telle discipline en Martinique n’a, au vu de ce qui précède, rien d’étonnant. Lucien Troudard a découvert le Qi Gong à l’occasion d’une formation donnée en Martinique il y a environ cinq ans par un représentant du Groupe d’études et thérapeutiques asiatiques, à l’invitation de l’association des kinésithérapeutes de notre département. Suffisamment intéressé par la technique, il s’est rendu ensuite en métropole pour y suivre un stage sous la conduite du professeur Tai Wen Bin avant de se rendre, l’an dernier, en Chine pour approfondir ses connaissances. En septembre 1993, il réunissait régulièrement quelques-uns de ses collègues au Lamentin pour des cours qui se sont depuis transportés, à l’intention d’un autre public, à Ti-Baume Village où les cours ont lieu le mardi et le samedi. Il se propose maintenant de partir à nouveau à Pékin en juillet prochain.

Discipline populaire en Chine, où elle est pratiquée dans les lieux publics, la gymnastique chinoise est en plein développement dans l’hexagone, et il n’est pas de doute qu’elle connaisse une pareille vogue en Martinique. L’heure est donc à une meilleure maitrise de cet art.

Source : Article TV Magazine Martinique – 30 avril 1994

0 commentaire

Laisser un commentaire

Login

Bienvenue ! Connectez vous à votre compte

Se souvenir de moi Mot de passe perdu ?

Je n'ai pas de compte. S'enregistrer

Lost Password

Register